Le premier homme, la première fois où il a fait caca, il a dû être drolement surpris ?

10.5/20
Pour répondre à cette question je pense qu'il faut s'appuyer sur l'étude conjuguée du mythe de la métamorphose et du sentir amoureux, afin de mettre en relief les transformations produites sous l’incidence faste ou néfaste de l’éros. Cela afin d'apporter de nouveaux éclairages mythocritiques et proposer une approche novatrice du mythe érotomorphique à travers une analyse spectrale et fractale de ses composantes, en analysant des œuvres appartenant aux littératures française, anglaise, belge, argentine, roumaine et flamande, qui s’inscrivent, à l’exception des contes portant sur le fiancé-animal, dans les XXe et XXIe siècles. La diversité du corpus permettrait alors d’adjoindre au fait comparatiste une ouverture du champ de la recherche à travers des traductions inédites et des œuvres qui entremêlent modernité et remotivation de la tradition mythique. Les chapitres suivant : Préliminaires à l’étude du mythe, Sublimations érotomorphiques, Un amour guérisseur, Entre Éros et Thanatos, Aliénations et révolutions érotomorphiques, présenteraient le mythe de l’érotomorphose contrôlée, involontaire ou transférentielle, comme une enveloppe verbale littéraire qui crypte la réalité amoureuse intérieure et extérieure de l’être, dans le but de révéler son véritable moi-peau. La métamorphose apparaitrait ainsi comme une autoreprésentation matérielle de l’ego sensorium. Accomplir cette érotogenèse reviendrait à annuler la discontinuité corporelle qu’entraîne la transformation, en conférant au métamorphe un corps à la mesure de son idéal amoureux, à la fois moïque et physique. La transition permettrait de la sorte le passage de la dissociation à une parfaite consonance fractale entre l’infrastructure de l’âme et la suprastructure corporelle. Mais ce n'est qu'une hypothèse à vérifier dans les cabinets ministériels.
10/20
Non je pense qu'il a juste dit "eh merde !!!"
10/20
Je pense qu'il a dut être soulager comme pour un pipi.... Rooooooooooooooo roooooo
Primo, Éros et Thanatos sont les pulsions essentielles chez l’homme, et deuzio, le boudin fécal stimule la zone érogène (enfin c'est ce qu’affirme Freud), donc tout ça est très logique finalement.
10/20
Va savoir ! On n'était pas là ce jour-là.
Linda Maria je t'ai dans ma bibliothèque
10/20
Moi j'ai Sigmund… du coup je vais beaucoup moins bien, forcément.
10/20
Attends de lire Lacan avant d'aller encore plus mal
10/20
Cela dit selon Freud "Le moi est le lieu de l'angoisse" (oeuvres complètes, volume XVII, page 211).
Or selon Lacan, le moi est une instance imaginaire (Séminaire II).
Donc pas de quoi s'inquiéter. Un gros trou et tout ira mieux.
10/20
Nan mais la question est juste de savoir si le gars était drôlement surpris quand il a chié pour la première fois. Le moi-peau c'est au-dessus de ça, non ?

(avec un accent circonflexe sur le "o" de "drôlement" Ozalid, sans vouloir t'offenser, vexer...)
10/20
Mais Goliath, on peut référer aussi une fixation au stade anal en se référant au Moi-peau, théorie selon laquelle toute fonction psychique et la construction du moi se développent en s’étayant sur une fonction corporelle : donc la peau est un lieu d’échange, de protection et de contenance, à la fois barrière et filtre. Et lorsque le sujet est blessé narcissiquement, le Moi-peau peut s’altérer et perdre la fonction contenante. L’accumulation d’objets devenant une suture de ce Moi-peau.
Par conséquent on peut répondre : oui, l'homme qui fait caca est drôlement surpris, à condition qu'il soit atteint de syllogomanie fécale tardive.
Par contre à l'inverse, s'il est apopathodiaphulatophobe, c'est plutôt s'il ne le fait pas qu'il sera surpris et angoissé.
10/20
Mince, j'ai oublié de dire bite
Non, parce que d'une part ça passe tout seul (quand on mange des fruits et des légumes) et d'autre part parce que ses ancêtres faisaient ça depuis des millénaires
10/20
Ah ben quand même ! J'me demandais si quelqu'un allait m'épingler pour ce circonflexe manquant ! Ça m'apprendra à faire des réflexions désobligeantes !
10/20
@ philoskat : si, tu as dit "bite" par le biais de l'habile périphrase "accumulation d'objets devenant une suture de ce Moi-peau".
10.5/20
Je le sentais, que cette vieille vanne rebattue allait encore attirer du monde.
10/20
Quand un bébé fait caca pour la première fois, il n'est pas au courant que les autres le font aussi donc il n'a pas de raison d'être moins surpris que le premier homme qui l'a fait.

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC