Pourquoi les philosophes écrivent-ils des textes si compliqués qu'il devient une épreuve de les expliquer, alors qu'ils pourraient très bien être eux-même très explicites ?

12/20
J'ai rien compris...
12/20
A l'époque où ça a été écrit, c'était l'équivalent en niveau de lecture de nos BD.
11.5/20
T'as rien comprit à la philosophie corent2.

Son but étant de déterminer avec rigueur la meilleure réponse à une question donnée.

En gros ça fait: Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi? Etc?

Si t'as pas suivit depuis le premier pourquoi, c'est parfois difficile de comprendre la réponse finale en effet.

Mais souvent: "Je sait, que je ne sait rien." Par exemple, est facile à comprendre, simple et rapide à lire.
13/20
C'est très simple, c'est parce qu'en tant qu'ego ils se constituent en tant que monde « objectif », en ce sens de monde existant pour tout être, se révélant dans la communauté intersubjective de connaissance tel qu'il est. Donc doit déjà être constitué un sens de « tout être » pour qu'en relation avec ce sens, il puisse y avoir un monde objectif. Cela implique qu'il doive y avoir à la base un premier sens de « tout être » donc aussi un premier sens d'autrui, qui n'est pas encore le sens habituel, de niveau plus élevé, à savoir le sens : « tout homme », sens qui vise un réel dans le monde objectif, donc qui présuppose déjà la constitution du monde. Donc l'« autre » du degré constitutif inférieur renvoie alors, conformément à son sens, à moi-même ; mais à moi non pas en tant qu'ego transcendantal, mais en tant que moi psycho-physique mien. Même celui-ci ne peut donc pas encore être moi, homme dans le monde objectif, dans le monde dont l'objectivité ne doit être possible par lui que d'une manière constitutive.
Cela renvoie à son tour au fait que ma corporéité matérielle qui est, d'après son sens, spatiale et qui est un membre d'un environnement comprenant des corps étendus dans l'espace, qui est membre d'une nature — à l'intérieur de laquelle s'oppose à moi le corps d'autrui — on est renvoyé, dis-je, au fait que tout cela ne peut pas encore avoir la signification de ce qui appartient au monde objectif. Mon moi psychophysique premier en soi (de genèse temporelle il n'est point ici question, mais de couches constitutives), en relation avec lequel autrui, premier en soi, doit être constitué, est, on le voit, membre d'une nature première en soi qui n'est pas encore nature objective, dont la spatio-temporalité n'est pas encore spatio-temporalité objective, en d'autres termes, qui n'a pas encore les traits constitutifs provenant d'autrui déjà constitué. En liaison avec cette première nature apparaît mon moi psychique en tant que gouvernant dans cet élément matériel qui appartient à cette nature et qui s'appelle mon corps matériel en tant qu'exerçant dans ce corps d'une manière unique des fonctions psychophysiques, en tant qu'« animant », conformément à l'expérience originelle, ce corps qui est corps unique.
11.5/20
Ils sont très explicites, ou du moins ils ont le devoir de l'être en tant que philosophes. Mais explicite n'a rien à voir avec simple.Ils leur seraient impossible d'écrire un texte à la fois précis, pertinent et compréhensible par le premier venu qui n'a jamais réfléchi à la question.
Cependant il existe également une convention philosophique secrète qui permet, lorsque l'on a du mal à appréhender un point de réflexion, d'utiliser un langage technique compris des seuls initiés qui semble cohérent vis-à-vis du lecteur moyen qui croit alors que l'auteur sait de quoi il parle, mais qui pour ces initiés traduit tout le doute et la difficulté de l'auteur pour maitriser son sujet.

Ah, et aussi ils ont été payés par l'éducation nationale pour pondre des texte exprès pour embêter les élèves.
Entre eux, leurs textes sont d'une clarté limpide et d'une compréhension aisée.
La réalité c'est que les philosophes connaissent la moindre parcelle de fonctionnement du monde, mais ils continuent de faire croire qu'ils cherchent encore pour continuer à être payé et pour empêcher que l'humanité ne fasse n'importe quoi si on lui révélait la vérité.
Les philosophes sont les gardiens du savoir, le peuple est le gardien de la folie.
12.5/20
Le philosophe éclaire la société. Et ce qu'il écrit est tellement clair pour nous qu'on y est ébloui et qu'on ne comprend rien. Parceque nous sommes habitués à vivre dans le flou. On possède tout mais on est plus rien. Et dans les épreuves de Philosophie il ne faut pas seulement comprendre, il faut se faire comprendre.
12.5/20
J'ai lâché vos réponses à partir de Philo.
11/20
QALC serait-il devenu un haut lieu de réflexion et de philosophie ? Pour une question con elle engendre derrière bien des réponses intelligentes je trouve...
11.5/20
"Quand un philosophe me répond, je ne comprends plus ma question."
Pierre Desproges.

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC