Si la pauvreté est un problème, et que l'on tue tous les pauvres, est-ce qu'il n'y aura plus de problèmes?

9.5/20
Devant la nullité de cette question, je ne sais pas quoi dire.
10.5/20
Alors de 1 : La pauvreté est UN problème donc si on tue les pauvres il y aura toujours d'autre problèmes.
Et de 2 : si on tue les pauvres ceux qui était moins pauvres deviennent pauvres vu qu'il n'y a plus de gens plus pauvres
On engage la moitié des pauvres pour tuer l'autre moitié, ainsi on réduit la pauvreté en créant des emplois qui payent convenablement.

@sebsebien: la pauvreté est un seuil, si personne n'est en dessous de ce seuil alors personne n'est pauvre.
11/20
Et si on donnais des sous au pauvres...
13/20
Sinon on supprime la connerie qu'est l'argent et tout le monde vit heureux
10/20
Si y a plus de pauvres y aura plus de riches parce que les riches se font de l'argent sur les pauvres donc si on bute les pauvres on bute tout le monde du coup
@ok: Faux! En admettant que les riches se fassent de l'argent sur le dos de quelqu'un alors ils le font sur le dos des personnes qui travaillent, or ces personnes représentent en grande majorité la classe moyenne et non les pauvres.

On est pas dans un pays en voie de développement, les pauvres ne sont pas exploités, faudrait faire un peu évoluer les mentalités.
Le problème de la pauvreté n'est pas qu'un problème d'argent, c'est aussi et surtout le symptôme d'une déficience d'une réelle justice sociale.
10/20
Gloomi : tu considère la pauvreté à l'échelle française, les autres n'ont pas précisé qu'ils ne parlaient pas de la population en général dans le monde.
Les pays riches exploitent les pays pauvres et ceux qui travaillent dans les pays pauvres le reste. Si on élimine les pays pauvres, les pays riches vont avoir de sérieux soucis (et ils en auraient encore plus si les pays pauvres devenaient riches).

Au moyen âge il y avait les seigneurs qui exploitaient les cerfs en considérant que c'étaient grâce à eux que les cerfs avaient du travail.
Maintenant il y a les pays riches qui font produire les biens qu'ils consomment par les pays pauvres pour des coûts dérisoirs, et les habitants de ces mêmes pays considèrent que c'est généreux de leur part car cela donne du travail à ces gens des pays pauvres.

En fait on retrouve le même genre de raisonnement à l'échelle française avec les très riches qui gagnent cent fois plus que la classe moyenne et qui considèrent que c'est grâce à eux que la classe moyenne a du travail, alors que l'argent qui recoivent ils ne le doivent qu'à eux même et non à ceux qui travaillent en dessous d'eux.

Maintenant si on aime l'idée d'égalité des chances à la naissance, il ne faudrait pas s'arrêter à nos frontières. On a plus de chance de naître pauvre dans un pays pauvre, tout comme au moyen âge on avait plus de chance de naître paysan plutôt que seigneur ou bourgeois.
Nous sommes nés dans un pays riche et nous nous batons pour le rester, tout comme la noblesse, le clergé et la bourgeoisie pouvaient se battre pour garder leurs privilèges.
@Macasue: certes, mais la plupart des gens que j'entends dire "les riches nous exploitent" (et autre truc du genre) ont un boulot et font partie de la classe moyenne (même s'ils sont parfois en bas de la classe moyenne), et ça m'énerve, dans 95% des cas c'est juste de la jalousie et de l'auto apitoiement plutôt qu'une vraie réflexion.
Personne ne devrait être autorisé à aborder le sujet s'il ne connaît pas la loi de 73.

Et justement c'est un des facteurs qui conduit à l'apauvrissement de la classe moyenne.
Point Goldwin : Hitler a suivi le même genre de reflexion pour sois disant faire revivre l'allemagne... ( en fait il a reussit, faut lui accorder ça)

Sinon, un truc qui me fait bien marrer c'est de voir que ce sont generalement les gens/familles qui se disent pauvres qui gaspillent 4000€ par an en cigarette et qui achettent tout et n'importe quoi parce que c'est "une bonne affaire".
8.5/20
Putain!! Hitler & le nazisme comme modèle de société, en voilà une belle réponse à la con. Quand à l'envolée moraliste à 4000€/an ça pue le rance du populisme XIXème siècle.
J'aime bien la gueulante de Nakis. J'ai eu la prétention de vouloir "pendre le dernier capitaliste avec les tripes du dernier rentier (ou curé ou général)" & ça continue encore à me démanger. Mais avec l'expérience de la vie, je suis devenu un peu plus réaliste & je tiens davantage compte des autres, dans leur diversité & je suis moins à vouloir élever des gibets.
Faut il tuer les pauvres pour éradiquer la pauvreté? Ici ou ailleurs... NON!!!
Tout d'abord : qui décide de qui est pauvre? (ne confondez vous pas pauvreté & misère?)
Faut il éliminer les conséquences pour faire disparaitre ce les ont générés?
& puis qu'est ce qu'être riche, à partir de quel seuil l'est on ou ne l'est on plus?
Dans le film "Alexandre le Bienheureux" le personnage joué par Ph Noiret est il riche ou pauvre? Si ils l'éliminent ses voisins seront ils assurés d'une vie, d'un avenir plus sûr, plus radieux avec la certitude d'avoir ainsi vu disparaitre la pauvreté?
Le loup, le fou, le jeune, le vieux, la femme, le juif, l'arabe, le pas pareil, le pauvre, l'autre fait peur parce qu'on nous fait croire à sa dangerosité à cause de certaines de ses différences.
La qualité de l'évolution d'une société se mesure à la façon qu' elle accepte & protège les individus les plus faibles.
Alors lâchez donc la grappe aux pauvres, ils ont là pour vivre leur vie sans que ceux qui sont les anciens pauvres mais très certainement jamais les nouveaux riches ne viennent leur dire ce qu'ils sont ou ne sont pas, ce qu'ils coûtent & ce qu'ils doivent.
Tuez les "pauvres" & vous deviendrez les pauvres des moins riches ad vitam aeternam.
Les USA ont répondu OUI à ta question en "résolvant" les problèmes sociaux liés à la pauvreté en criminalisant celle ci. Jusque dans les couloirs de la mort. Les résultats font que le phénomène continue de s'aggraver au pays où "chaque citoyen a le droit de devenir riche"
Merde, j'en ai encore fait une tonne (mais je n'ai pas écrit BOBO).
@macaque A égalité des chances je préfère ÉGALITÉ DES DROITS;
Pour finir : Faut il éliminer les cons?? Je sais, vaste programme...
10/20
Onzemoune => Tu es libre de préférer mais l'un n'empêche par l'autre au contraire. Et d'ailleurs ce que j'ai dit est également valable pour l'égalité des droits, les habitants des autres pays n'ont pas les mêmes droits que nous. S'ils vivent dans un pays pauvre leur salaire minimum n'est pas le même que nous, leurs conditions de travail ne sont pas les mêmes, leur accès à l'éducation, à une couverture sociale non plus.
La population est séparé par niveau de développement comme elle a pu être séparée en classe. Toutes les personnes d'une même classe peuvent être égales entre elles mais s'il n'y a pas d'égalité entre les classes alors il n'y a pas d'égalité entre les hommes.

Pour moi l'égalité des droits sans égalité des chances ça ne veut pas dire grand chose. On peut très bien avoir une loi égale pour tous et vivre dans un pays totalement inégalitaire. Imagine que tu naît orphelin dans un pays où la seule chose que l'on fera pour toi sera t'enfermer dans un centre fermé, de te nourrir jusqu'à ce que tu es douze ans mais sans te donner aucune éducation, sans que tu ne puisses apprendre à lire, a compter, voir même à parler correctement. Tu aura beau être égal devant la loi au fils du chef du pays, vu que tu ne connaissera même pas la loi ça te fera une belle jambe.
A la limite la loi peut même très bien dire que chaque individu doit obéissance et respect à celui qui est plus riche que lui. Cette loi s'applique bien a toute la population, il y a bien égalité des droits. Par contre l'égalité en dignité...
En plus de ma loi de 73 qui n'a pas remporté un franc succès, je vous conseille «Quand la misère chasse la pauvreté» de Majid RAHNEMA. Cela a fait évoluer mon regard sur la chose. Ah, et Étienne Chouart a fait également une vidéo sympa sur le sujet.
9.5/20
Jean Marie Gourio sors de ce corps!!!
" l'un n'empêche par l'autre au contraire" Oui, plus ou moins. D'ailleurs cet extrait devrait être développé afin d'éclaircir l'ambigüité sous jacente de la fin de phrase.
Un point : la société humaine est TOUJOURS & ENCORE divisée en classe! C'est bien là le problème.
Thèse, antithèse, synthèse, parenthèse, prothèse, horthèse, mortaise & tenon & tout sera dit. Ou presque. À vos claviers.
10/20
LE monde a besoin d'avoir "de tout", si on fait une classe avec tout les premiers de classes, il y en aura tjs des cancres.

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC