Le gars qui a inventé le signe & était-il vraiment maso ou avait-il du mal avec les lettres "e" et "t" ?

9/20
Tiron (son inventeur) esperluettte être célèbre.
11/20
c'est ton pote Tiron ? :)
14/20
C'est une déformation au fil du temps. À la base, le symbole de l'esperluette ressemblait réellement à un « E » et un « t » collés : « Et » ; puis le « E » s'est arrondi et le « t » s'est déformé afin de pouvoir être tracé en un même symbole. De même, on suppose que le l'arrobase est un déformation de « ad » où les deux lettre auraient fusionnées ; la barre du « d » étant devenu cette espèce de demi-cercle autour du « a ».
10/20
"§%µ£@#&²£$¤€"

je vais de suite, de suite me faire interner.
9.5/20
& alors? il peut &crire comme ça non?? c'& pas vrai, les gens maintenant ont peux plus rien faire avec eux!
RALC
11.5/20
ous connaissez tous l’esperluette mais ignorez peut-être son nom (on peut aussi l’appeler perluette). C’est comme cela que s’appelle le « et commercial », le « & » (vous le trouverez en haut à gauche de votre clavier).

Ce signe est une ligature du e et de t (essayez de rassembler ces deux lettres en une seule et vous verrez que vous obtiendrez une esperluette ; ou pas…). Il serait utilisé de manière intensive depuis les copistes médiévaux, ces moines qui étaient chargés d’écrire les livres avant que l’imprimerie ne soit inventée par Gutenberg vers 1450. En Europe continentale elle était utilisée uniquement à la place de la conjonction « et ». Toutefois outre manche elle a commencé à être utilisée pour n’importe quoi : on pouvait écrire Debr& à la place de Debret par exemple…

Cette pratique évolua au fil du temps et les anglo-saxons en vinrent à réserver l’esperluette à la liaison entre deux noms propres (Johnson&Johnson, Ernst&Young…). Les autorités linguistiques québécoises recommandent d’ailleurs toujours cet usage exclusif de l’esperluette.

L’origine du nom « esperluette » est un débat non abouti où certains estiment que ce mot vient du fait qu’on la considérait comme la 27ème lettre de l’alphabet jusqu’au 19ème siècle et que les enfants finissaient par Z puis les mots latins « et, per se, et » (« et, en soi, ‘et’ ») prononcés « ète-per se-ète ».

Une autre théorie lui donne l’origine suivante : esperluette viendrait de « espère lue et » (On espère qu’elle soit lue « et »).

Enfin d’autre personnes estiment que le mot viendrait du latin perna, « jambe, cuisse, jambonneau, » , pernula (qui a donné « perle, perlette ») et sphaerula, « petite sphère ».

Je vous laisse donc libre de choisir l’hypothèse qi vous plait le plus !
11/20
Le "&" te surprendf ? Déjà lu un texte en francaif claffique ?
C'eft paf pire que lef ancienf "s" qui reffemblent pluf à def "f"... Heureufement qu'il a rétréci, parceque c'eft fuper chiant à lire !
A croire que lef ancienf avaient un cheveu fur la langue !
=)
10/20
@feui...euh Jeremy

Feuille, sort de ce corps!
RALC
10/20
J'attendais que cette Qalc non-alc sorte pour pouvoir débaler ma science avec le mot esperluette. Déçu d'avoir été devancer mais ravi d'en avoir appris plus.
Moi perso, j'aime bien l'histoire de la comptine des enfants pour apprendre l'alphabet (moi même étant précosse à les connaitre grâce à la chanson de Chantal Goya) "abc, cd, efgh, ij, kl, mnop, qr, st, uvw, et les trois dernière lettre sont xy et z".
Je me vois bien finir par "ète-per se-ète".
Sinon, 'espert lue et' j'adore, c'est trop mimi.
10.5/20
Jeremy: Je pense que c'est la première solution. Le signe s'appelle ampersand en anglais, ce qui ressemble bien à and per se and, traduction de et per se et

http://en.wikipedia.org/wiki/Ampersand

(on peut d'ailleurs voir l'explication sur cette page)

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC