Il existe des humains zoophiles, mais existe-t-il des animaux anthropophiles ?

15/20
Http://www.youtube.com/watch?v=8hdNtdVc9vI

0:25
18/20
NON ! Je ne regarderais pas le lien de ClearMind..!

...

Mon dieu, pourquoi je l'ai fait..?.. x_x'
9.5/20
Voila Clearmind à répondu :) question suivante s'il vous plait!
16.5/20
L'homme est le seul à avoir ce genre de vice

En fait, avec le dauphin et le chimpanzé, l'homme est l'unique espèce à "se reproduire" par plaisir.
Donc, s'il existe UN animal anthropophile, c'est soit un chimpanzé soit un dauphin. Oublions le dauphin, puisqu'il est impossible de le faire, reste le chimpanzé qui est de toute façon trop proche de l'humain pour y faire une quelconque différence (il est con le chimpanzé).

AUTREMENT DIT ;
L'unique animal anthropophile, c'est l'homme.

Maintenant que j'ai fini ça, travaillons les initiales de la questions
"Mais existe-t-il des animaux anthropophiles?"

METIDAA ~ Je supprime la double lettre et j'obtiens "Metida", c'est à dire le mot espagnol "collé".

Je cherche donc "c o l l é" sur Google - http://bit.ly/zpQa0N - et j'obtiens en premier résultat (oublions la vidéo) le collège Edouard-Montpetit.

Mais qui est cet homme ? Wikipédions le.
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Montpetit

Monsieur est né en 1881 au Canada, mais que s'est-il passé cette année là, là bas ?
http://fr.wikipedia.org/wiki/1881_au_Canada
La première info que nous donne Wiki, c'est à propos de Sitting Bull.
Sitting Bull... Taureau assis hein ? POURQUOI EST-CE QU'UN TAUREAU S'ASSOIT ? Pour s'faire mettre ! Zoophilie ! Le lien est fait !

- La vérité est que j'dois aller au lycée et que j'ai pas le temps de vous donner le reste de l'explication alors que tous mes onglets vont vers Albert Fish, cannibale zoophile de son état :'( -
10/20
Gaaaare au goriiii-iii-iiille !
13/20
@Nakys : "Oublions le dauphin, puisqu'il est impossible de le faire".
Parle pour toi !
10.5/20
Preuve 1 : anthropophile : qualité de plantes ou d'animaux vivant plutôt dans un milieu habité par l'homme

Preuve 2 : Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. Donc l'homme est un animal.

[quote]En fait, avec le dauphin et le chimpanzé, l'homme est l'unique espèce à "se reproduire" par plaisir.[/quote]
Tu as une preuve ?
Pourquoi les animaux le font ils alors ?
Ils ont conscience de leur espèce et tiennent à la perpétrer ?
Qu'est ce que tu appelles le plaisir ?
Tu penses que seul les hommes, dauphin et chimpanzé ont des orgasmes ?
9.5/20
Macaque tu devrais te renseigner avant de réfuter des choses que tout le monde tiens pour acquis; et non, ici, tout le monde ne se trompe pas.
11/20
Le cheval le chien etc... j'ai vu les vidéos ^^ y a des meufs qui se font prendre par des chevaux et des chiens... euh je tombe dessus par hasard... mais y a des preuves en vidéos ^^ y a même de la légumohpilie chez les hommes... les animaux sont pas assez cons... on est pas prêt de voir un lapin se mettre une carotte dans le cul ^^
10.5/20
L'étymologie nous joue souvent des tours... d'ou ma réponse un peu ative... bon bref c t le but de la question je pense... même si j'ai lu en remontant les réponses...
10.5/20
Kayser > Je ne réfute pas je questionne avec des arguments. Il fut un temps où tout le monde tenait pour acquis que la Terre était plate. Mais je ne crois pas que tu puisse parler plus que moi au nom de tout le monde d'ailleurs.
Pourquoi les animaux se masturbe t'il alors ? Car bon nombre d'entre eux le font.
Est-ce que les rats ne sécrétent pas d'endorphines lors de leur reproduction ?
Ma petite chatte est antropophile, elle a essayé de me violer :'(
12/20
Quand les chiens se font notre jambe c'est pas par reproduction -_-
10.5/20
Tchoum a bien résumé, l'affaire en citant "Quand les chiens se font notre jambe, c'est pas par reproduction". Il a totalement raison, et donc il explique bien entre autre, que même les bêtes (je ne dirais pas animaux, car l'humain est lui-même un animal, naturellement), sont capables de se taper d'autres espèces, que la leur. Par ailleurs, mon chat à déjà tenté à maintes reprises, de me saisir le bras avec sa gueule, entrant en érection, tentait par la suite de se frotter dessus. Entre autre, il a été déjà observé que dans la nature certains animaux, sont capable de sexualité entre espèces, bien que ce phénomène soit peu courant. Et au délà de ça, l'humain est un animal, car il est constitué de la même manière (os, organes, muscles, cerveau, nerfs, enveloppe charnelle, pilosité), ainsi que les mêmes instincts (boire, manger, faire pipi, faire caca, aimer, copuler, s'amuser, etc...). Par ailleurs, il à été scientifiquement prétendu, voir même prouvé, que l'humain, partage 97% de ses gènes, avec le bonobo (un primate, comme nous), qui lui est réputé pour sa sexualité très fréquente, et dont l'éventail est très large (il peut baiser tout et n'importe quoi). Donc si les animaux sont capable de niquer entre espèce par besoin de se vider, d'assouvir un besoin sexuel excitant, alors il est évident que naturellement, l'homme, qui lui aussi est un animal, daigne faire la même chose, malgré ce que les anciens auront tenté de lui inculqué à travers ses règles pseudo religieuse qui date d'une époque ou l'ou se faisait tué pour rien, même par les prêtres catholiques, et datant d'une époque ou l'on avait même pas encore inventé l'ampoule.
Donc la science à parlé. La zoophilie, n'est pas malsaine. C'est normal, naturel. Par contre, le viol lui, est malsain, oui. Mais copuler avec une bête, ne veut pas obligatoirement signifier qu'on la viol, étant donné que la sexualité, que ce soit à but de copuler ou pas, fait parti intégrante de sa vie d'animal, donc de ce fait, elle était déjà destiné naturellement à passer par ces actes. Après, peu importe que le partenaire soit un humain ou pas. Ca, c'est la bête qui choisis de se laisser faire, ou pas. Si l'acte est forcé par l'homme, alors oui, cela devient alors un viol. Et c'est partout pareil, pour toutes les autres sexualité. Mais sachez qu'il n'est pas automatique qu'une bête refuse un rapport, car comme je vous l'ai dit, la sexualité, fait partie INTEGRANTE, de sa vie d'animal. Par ailleurs, il est capable de tolérer cet acte commis sur lui, capable de s'ouvrir au partenaire, qu'il soit de son espèce ou non, voir même, capable d'apprécier l'acte (ça en revanche [l'excitation chez les bêtes, en dehors des primates], ça reste à vérifier, mais si nous humain en sommes capables biologiquement, alors il se pourrait qu'il en aille de même pour les bêtes car il ne faut pas oublier que nous avons tous été quasiment conçu de la même manière, car la nature nous a fait).

Donc voilà, maintenant vous savez pourquoi la zoophilie, n'est pas spécialement malsaine, et encore moins un viol (si l'acte est consentit/accepté.toléré par la bête à ce moment-là. Et oui, elle est capabled e ça quoi qu'en penseront les biens-pensants). Ah oui et peu importe la reproduction. L'important, c'est de se vider. C''est tel que la nature nous a fait. C'est pour ça que les bêtes, dont les chiens ou les chats, se frottent sur nos jambes/bras. C'est une réclamation de sexe, qu'il leur est quasi incontrôlable (ce qui est d'ailleurs également le cas chez beaucoup d'humains aussi, ce qui explique que les violeurs complexés et abstenu de sexe depuis longtemps, existent encore et passent donc à l'acte). Le sexe c'est bien. C'est plutôt à l'inverse, mal d'en priver autrui. Après, oui, il y a des limites: le viol. Mais j'ai déjà expliqué plus haut ce qu'était la limite, concernant la relation homme - bête. Donc maintenant vous savez que ce n'est pas malsain, mais qu'à l'inverse, vous seriez bien malsain de faire des généralités et de dire que tout les zoophiles sont des monstres, des détraqués, des bouffeurs d'enfant tant qu'on y est, et bien d'autres noms d'oiseaux encore. J'ai déjà vu un zoophile dans un témoignage via une vidéo sur internet, qui disait d'ailleurs: Je préfère que l'on me castre, plutôt que l'on me prenne ma chienne. Preuve que l'amour, l'attachement à la bête, y est. Preuve que les zoophiles, ne sont pas dépourvus de sentiments. Tout comme vos bêtes qui se frottent contre vous. C'est pas parce qu'elle veulent assouvir leurs envies d'une quelconque manière, qu'elle ne vous aime pas. Idem pour les zoophiles envers leurs bêtes.

A bon Lecteur.

Merci de m'avoir lu. Vous avez appris à travers ce texte, non pas au delà de ce que vous saviez déjà, mais juste au-delà de ce que votre société conservatrice et pseudo-conformiste à daignée vous inculquer depuis votre plus jeune age. Mais ça ne peut pas marcher pour tout le monde, car la science, voit bien plus loin que ça. La science observe la nature, ce que sont les êtrs vivants, et ce que nous sommes. Et nul ne sert de renier l'évidence, car la nature fragile mais si courageuse et sensible, revient toujours au galop.
Oubliez Dieu. Oubliez la bonne pensée (du moins à outrance), et essayez par moment de faire preuve d'un peu de bon sens, et de regardez la vérité, les statistiques, l'évidence telle qu'elle est. On a beau se croire être des créatures supérieurs sur cette planète, mais non. L'humain restera un animal, et plus précisément, un primate. Après, n'ayez pas peur de ce qui vous semblera parfois moche pour vos yeux fragiles. Certes, il y a des choses horribles, comme la torture, le meurtre, la barbarie. Mais le sexe avec les bêtes... Faut pas exagérer, c'est pas si moche qu'on veuille bien le laisser croire, que ce soit dans le fond ou dans la forme. Ouvrez votre esprit, n'attendez pas d'avoir vu ou de vivre les choses pour les comprendre. Je vous ai suffisamment donné d'explication à travers ce texte pour que vous sachiez la vérité à propos de la zoophilie, et du lien qu'il y a finalement entre l'homme, les bêtes, et la vie et nature en général. Les liens qui nous unissent. Ne soyez pas si horrifié ou écoeuré à l'idée que cette sexualité puisse être normale. Vous n'allez pas en mourir non plus.
10.5/20
Muimui, tu dis une erreur lorsque tu prétend, que les bêtes, ne sont pas aussi conne que nous, pour se mettre une carotte dans le cul.

Mais sache que tu te trompe. Alors oui, toutes les bêtes, n'en sont pas physiquement capable, mais ce qui est sur, c'est que beaucoup de singes, se rentrent toutes sortes de choses dans le cul. Donc, tu te goure. Et c'est une preuve de plus pour dire que l'humain, est bel et bien un animal, qui plus est, de la catégorie des primates et plus précisément, de l'ordre des grands singes.

Puis à cela j'ajoute de toutes façons, la zoophile, que ce soit un mec avec une jument/chienne, ou une femme avec un chien/cheval... Ben y a rien de mal, quoi. Ils se font plaisir, c'est tout. Faut arrêter de voir le sexe comme un truc tabou, horrible, sale, etc... Puis ne vous y trompez pas, que ce soit du porno zoophile avec des hommes ou des femmes que vous visionnez, ça ne change pas le truc. Après c'est que les gens on la fâcheuse tendance à croire, que le rôle du passif, est quelque chose de mauvais, que le passif et toujours à l'image du faible, et l'actif à l'image du fort. Et donc, tenteront de dire, si tu baises une chienne ou une jument, elle dans l'acte, joue le rôle de la passive, donc c'est mal parce qu'elle est en position de faiblesse. Mais dans ce cas je pourrais dire: Si c'est un chien la monte la chienne, et le cheval qui monte la jument et non un humain... Soudainement l'acte deviendra, normal, tolérable, et la femelle, ne sera plus considéré comme la personne faible dans l'acte ? Ca ne tient pas. Les bêtes, n'ont même pas ce genre d'images en tête, que vous vous faites des rôles qu'ils tiennent lorsqu'ils baisent. Toutes ces conneries ça sort du cerveau de l'humain, par rapport à ce que les anciens leurs ont tous inculqué jusqu'à en faire du bouche à oreille entre eux. Mais je vous le dit, ce genre de conneries datent d'une époque où l'on avait même pas encore inventé l'ampoule. Donc, je ne marcherais pas dans cette façon de penser. Pour moi la zoophilie, c'est une sexualité correcte lorsque tout est bien fait (comme entre humains, d'ailleurs...).
10.5/20
Ne sous estimez pas les capacités de ses créatures à percevoir la vie. Ce sont en réalité, des personnes comme vous et moi, qui vivent dans ce monde, qui voient des choses et d'autres, vivent des choses, puis meurent un jour.

Et à l'inverse, ne surestimez par ce que l'humain pense de lui-même, et probablement même, de ses semblables, de l'humanité dans son ensemble. Car l'humain à toujours laissé place au temps pour se remettre en question sur les choses, ainsi que sur ses propres erreurs commises par le passé, quelles fussent pratiqués ou théorisés. A l'époque par exemple, ils pensaient que la zoophilie était un accouplement du malin (du Diable). Donc qu'est-ce qu'ils faisaient ? Il prenait le gars et la bête, il les foutaient au cachots séparément, l'homme était torturé pour avoué ses "fautes", et une fois ceci fait, il finissait sur une roue à pics, ou décapité, et la bête quand à elle, était brûlée au bûché, considéré comme une créature malsaine puisqu'elle n'avait pas opposé résistance sur le "zoophile", considérée donc elle aussi, comme coupable et rattachée directement aux démon et à Satan.
Pourtant aujourd'hui on sait que tout ça c'est des conneries, quand-même... Mais pourtant on fait encore l'erreur de mettre des zoophiles en taule, sachant ce qu'il risque de leur arriver là-bas (et dieu sait que la majorité des taulard, font bien pire qu'eux et sont encore en vie et en bonne santé, eux. Au point même d'être si à l'aise en taule, qu'ils vont jusqu'à martyriser "les faibles"). Donc c'est une erreur de dire que la zoophilie est mal. C'est mal de la pénaliser, et c'est mal de mettre les zoophiles en prison. Voilà. Parce que justement, en rapport à ce qu e je vous ai expliqué dans mon premier texte, je vous ai bien donné concrètement et avec un raisonnement logique et prouvable scientifiquement, que la zoophilie, n'était pas malsaine en soit, que les humains n'en étaient pas les seuls protagoniste sur la planète Terre, et que par conséquent elle ne devrait pas être illégal en terme général, et que les zoophiles, si il y en a en taule en ce moment ou qui s'y apprêtent à y finir, n'ont strictement rien à y faire. C'est comme mettre un innocent en prison quoi. C'est comme si vous mettiez votre chien incarcéré pendant 5 ans dans un chenil SPA, sous prétexte qu'il a tenté de se frotter sur vous, vous faisant des avances quasi-forcés.

Oui après vous allez me dire: Oui mais le chien lui il ne peut pas se contrôler, puis il ne sait pas...
Il ne sait pas quoi ? Que c'est mal ? Faut répéter ce que j'ai déjà expliqué dans mon texte précédent ? Ce n'est pas, Mal. Après ça ne veut pas dire que tout le monde doit baiser son animal de compagnie ou avoir ce genre de penchant (on a toujours le droit de refuser une offre, et de dire non, hein. C'est à minimum ce qui nous revient de droit dans la liberté), mais au point de blâmer des gens, pour une sexualité qu'on ne comprend pas, et les enfermer avec des vraies tarés en tout genre qui risquent de les martyriser jusqu'à les tuer ou les pousser au suicide, vous trouvez pas que c'est un peu moyen-âgeux ce fonctionnement ? C'est pas un peu l'équivalent de torturer un mec dans un donjon en se donnant bonne conscience en tentant de se persuadé qu'il a fait quelque chose de mal et que le torturer ou le mettre avec des tortionnaires, le fera réfléchir ou changer d'avis alors que c'est faut, et qu'en plus la procédure est monstrueuse et indigne d'une personne qui se prétend elle-même juste ?

Voilà pourquoi les zoophiles n'ont rien à foutre en taule et pourquoi la zoophilie, ne devraient pas être pénalisé en toute circonstance. Je suis plutôt pour la tolérance et la condition imposée tel que: "Tant qu'il n'y a pas eu de traces de sévices graves, ni de témoignages probants prouvant la maltraitance sur la bête". Par maltraitance je parle de coups/blessures et ou de sexe forcé porté sur la bête. Et non pas de sexe consenti ou en terme général. En fait, tant qu'il n'y a pas de violence commises sur l'animal (dont le sexe forcé compris), je ne vois pas ou est le mal, je ne vois pas en quoi l'homme accusé est malsain, et donc ce qui mériterait soit-disant pénalité.

Voilà voilà, à bon entendeur (ou lecteur, plutôt).
10.5/20
Je reprend ici le texte de Macaque.

Preuve 1 : anthropophile : qualité de plantes ou d'animaux vivant plutôt dans un milieu habité par l'homme

Preuve 2 : Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. Donc l'homme est un animal.

[quote]En fait, avec le dauphin et le chimpanzé, l'homme est l'unique espèce à "se reproduire" par plaisir.[/quote]
Tu as une preuve ?
Pourquoi les animaux le font ils alors ?
Ils ont conscience de leur espèce et tiennent à la perpétrer ?
Qu'est ce que tu appelles le plaisir ?
Tu penses que seul les hommes, dauphin et chimpanzé ont des orgasmes ?

Pour répondre à ta question "Penses-tu que seul les hommes, dauphin et chimpanzé ont des orgames ?".

Je dirais: Non, il y aussi le cheval la jument, le chien. Et peut-être aussi la chienne, mais ça reste à voir, et à prouver... Mais certaines réactions pendant l'acte sexuel entre la chienne et le chien, il arrive que la chienne se mette à uriner. C'est pas fréquent, mais ça arrive. Après, serait-ce un relâchement automatique de la vessie, liée à une excitation provoquée par le mâle ? Je ne sais pas. Faudra approfondir la recherche là-dessus.

Mais oui donc Nakys se plante, preuve qu'il n'y a pas que les chimpanzés et les dauphins, les orgasmes de juments sont visibles très souvent (notamment dans les vidéos zoophiles) donc ça on peut être sur qu'elle en est capable, la preuve est facilement trouvable, si on cherche correctement. Ce qui décrédibilise déjà les arguments de Nakys. Quand au cheval et le chien, ben là pas la peine de se poser la question, c'est une évidence. Bien sur qu'ils aiment et qu'ils ressentent une excitation ! Puisqu'ils éjaculent. Il faut tout un système, pour faire éjaculer du sperme. Et l'excitation sexuelle, est compris dans ce système. La jument notamment, présente de contractions du vagin durant l'acte sexuel. Et si en plus de ça, elle n'oppose aucune resistance, cela signifie bien qu'elle est réceptive à l'offre du mâle (même si le mâle en question est un humain ^^). Donc voilà, preuve qu'on est pas de salauds, si la jument veut, la jument a, et c'est tout bénéf pour les deux protagonistes.
10.5/20
A l'inverse (j'ai oublié de préciser), si la bête refuse en se débattant, en attaquant ou fuyant, l'humain(e) doit alors se rétracter afin de respecter le refus de la bête, telle est sa liberté. Au-delà de ça, ce sera du forçage et donc du viol, et là, l'humain sera en tort et donc à pénaliser.

Oui après le problème, c'est que l'on est jamais là pour savoir ou être sur de savoir comment les choses se sont exactement déroulés, et d'autant plus qu'un animal, n'a pas la faculté de parler. Du moins, il peut imiter des paroles et de sons, mais pas au point d'y créer une syntaxe, et un sens logique. Ce qui donc, problématiquement, exclu des preuves à savoir si les constances de l'acte sexuel fût bonne ou mauvaise (si elles fussent consentis ou non).
Mais bon on est en France, pas aux états-unis. Par conséquent comme dit le dicton: Innocent jusqu'à preuve du contraire (je sais c'est con mais c'est mieux comme ça, croyez-moi, ça évite bien éventuellement des accusations à tort, pour des faits parfois bien plus graves). Et puis ne pas toujours être au courant de tout, c'est normal.
10.5/20
Les conséquences* de l'acte (non pas "constance". Pardon j'ai fait une faute, j'estimais important de la corriger)

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC