Les costumes des hommes politiques coutent ils plus chers parce que les vestes sont réversibles ?

La réponse est dans la question. ça devient n'importe quoi qalc
9/20
TneméclémentT sort d'une grotte profonde.
Si tu considère la campagne (la vraie, pas la people, celle avec un appart sur la rue des champs Elysées à gagner) sans connexion Internet comme une grotte, alors oui
10.5/20
Je pense que vous n'avez pas saisis la question... du moins, pas comme moi je la vois :)

Prenons une chanson pour vous expliquer simplement : au hasard, L'opportuniste, Dutronc.
Prenons maintenant quelques vers de cette chanson : au hasard, "Je ne sais faire qu'un seul geste. Celui de retourner ma veste".

Ici, "retourner ma veste" ne signifie pas prendre son veston, changer le coté extérieur noir par le coté intérieur, brun, en le retournant. Non. C'est là tout le principe des métaphores (pour les attrophiés de la sémantique, une métaphore c'est un truc qui veut pas vraiment dire ce que ça dit... c'est plus clair ? Non ? Ben tant pis !).
En gros, "retourner sa veste", signifie "changer de camp", ou d'idées. Passer d'une orientation politique dite "de gauche" à "de droite", par exemple. Ou bien dire "Non, fontaine, je ne boirais pas de ton eau ! " et le lendemain, "Bon okay... j'ai un super soif en fait, et y'a plus de bière au frigo".
En gros cette question se comprend comme ceci : "Les costumes des hommes politiques coûtent-ils plus chers parce qu'ils changent d'opinion ou de manière de diriger le gouvernement quand ils sentent que ça va pas fort pour eux ?". On comprend mieux le sens, n'est-ce pas ?

Mais du coup, on ne comprend plus le jeu de mot...

Enfin voila... je dois vraiment avoir du temps a perdre ce soir :o
@Agaera : ta question reformulée n'a aucun sens, effectivement. Comme ce que je dis toujours, les expressions toutes faites on souvent un bon sens, mais sont le plus souvent mal utilisées (ici, "retourner sa veste" s'adresse à un porteur de costumes tel que le comédien (oui, la politique c'est de la comédie, vous saviez pas ?)), et ce, parfois par les plus grands. Car, s'il y a une chose que j'ai comprise, c'est qu'il y a 2 types de personnes pour chaque phrase : la personne qui va le prendre au premier degré (ici, la veste double face), et celle au second (ici, l'expression qui peut être associée à "changer d'avis comme de chemise"). Je ne cache pas que je fais partie de la première catégorie. Alors, tes métaphores et ta sémantique, je me la met au *** (tu savais que je suis gay, et que beaucoup de choses me passent par l'anus ? (je suis un peu bizarre aussi, mais vous l'aviez sûrement déjà remarqué (j'aime bien les phrases à rallonge, les phrases inutiles et les parenthèses imbriquées, aussi (scoubidoubidouwa)))).

D'ailleurs, je fais une soirée SM demain, vous pouvez tous venir !
@ClearMind : en parlant de grotte profonde, tu ne crois pas si bien dire...(même si je préfère être à l'avant ;) )
10.5/20
Ce qui est amusant Clément, c'est qu'en plus de prendre au premier degré l'expression de cette question, tu sembles avoir pris ma réponse à ce même degré.
Ma réponse, et notamment l'expression "handicapés de la sémantique".

Tu prends ça comme tu veux après, c'est pas mon problème, mais si tu réagis 1er degré à mes messages, autant ne plus les lire, sinon tu ne vas pas en comprendre beaucoup.
Sauf celui-ci.
10.5/20
Faut poser la question à un spécialiste ... Eric Besson ou jack Lang par exemple ...
Et Miterrand alors ?! tu l'oublies ?! (comment ça c'est pas le même ?)

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC