Pourquoi certains homosexuels se vêtissent de façon féminine alors que les personnes à qui ils souhaitent plaire sont des homosexuels ?

C'est pas les habits qui comptent
Les hommes hétéros sont excités en voyant une femme nue, mais pas en voyant des chiens errants (qui ne sont pas habillés non plus)
... enfin.. ça dépend des personnes
13/20
C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison !
Sacré Michel !
11/20
Parce qu'ils expriment leur identité, tout simplement.
9/20
Ça c'est les travelos de la gay pride
9.5/20
Et pourquoi tu n'essaies pas et tu reviens nous dire la répnse ?
11.5/20
D'abord on dit "se vêtent".
Ensuite j'ai vraiment du mal à comprendre ta question.

Mais c'est peut-être parce que je suis lesbienne.
12/20
En fait, il se demande pourquoi certains gays s'habillent et ont des manières féminines alors qu'ils souhaitent plaire à des hommes qui aiment les hommes.

Il ne comprend simplement pas ce que peut ressentir une personne homosexuelle, l'imaginant aimer la virilité puisque aimant les hommes. C'est un stéréotype très répandu, mais tout à fait faux du fait que chacun a ses propres préférences amoureuses ; certains homos préfèrent un partenaire viril de la même façon que d'autres préfèrent un partenaire efféminé. De même, certaines femmes préfèreront les filles féminines, et d'autres le style "camionneuse masculine".
C'est exactement comme préférer les brun(e)s aux blond(e)s ou les asiatiques aux caucasien(ne)s ; il n'y a aucune généralité.

Quand je dis qu'ils expriment leur identité, j'entends par là qu'ils renvoient l'image qu'ils ont d'eux même : ils acceptent leur part de féminité (ou de virilité pour les "butchs") et ne la cache pas, au contraire : ils la vivent au grand jour, puisqu'elle les représentent autant que leur virilité. Il ne faut pas tout réduire à une envie de plaire ou à une envie de "baiser" ; identité ressentie et identité sociale ne diffèrent pas, et c'est ce qu'on appelle "être bien dans sa peau", ce qui est bien plus important que tout le reste.

Tant pis pour la réponse sérieuse, souffrez.
10/20
Aaaah d'accord. Ben s'il existe encore des gens pour ignorer qu'une bonne part du dynamisme sexuel de chacun vient de la manière qu'il a d'équilibrer pour lui-même ce que l'ordre social et le désordre intime indissolublement nomment "masculin" et "féminin", alors...

Agae, on baise ?
10/20
Peux pas, j'ai mal à la tête ^^
10/20
Boooon, alors, alors Agae ! Agae ? On baise pas ?
En fait, ils s'habillent comme les filles, pour les mêmes raisons que le fille : décolleté, tenues moulantes, tout ça sert à aguicher l'homme. ben les homos veulent plaire aux mêmes personnes, donc ils s'habillent pareil (je fait partie de ceux qui considèrent les tenues moulantes comme attributs des élèves d'Aristotes, rassurez-vous)
10/20
Bah non, pas aujourd'hui ^^
10.5/20
Super Agae. Alors rendez-vous ce dimanche pour pas faire l'amour. À midi exactement. Sous la Dame de fer exactement.
10/20
Je peux venir avec une tenue en cuir moulante et une coiffure rose fuchsia ?
10.5/20
J'avoue qu'étant homo moi-même mais aimant les hommes masculins, j'ai parfois du mal a comprendre ce qui plait aux homos qui aiment les effeminés ... Cela dit que je comprenne ou pas n'a pas d'importance, chacun trouve midi a sa porte ;)
(le stéréotype voudrait aussi que les homos qui aiment les hommes masculins soient effeminés, c'est tout à fait faux ;) )
10/20
Comme dit Lacan, il y a des lois sociales parce qu'il ne peut y avoir de lois sexuelles.
Et on dit pas "homosexuel", on dit "hormossessuel"
10/20
Décidément Arkthus, on se croise sur tous les sites ! :)

Effectivement, moi non plus je ne comprends pas les homos qui sont attirés par des folles (appelons un chat un chat s'il vous plait, et mon propos n'est pas péjoratif). Mais ça, c'est parce que je suis attiré par des mecs bien virils !

En tout cas, cette question est un peu absurde. Chacun fait, fait, fait c'qui lui plait, plait, plait…

Philoskat, je tiens à t'applaudir par prosternation pour la correction de la conjugaison de « vêtir ».

Ça me fait penser au poème « Milly ou la terre natale (II) » d'Alphonse de Lamartine :


Voilà la place vide où ma mère à toute heure
Au plus léger soupir sortait de sa demeure,
Et, nous faisant porter ou la laine ou le pain,
Vêtissait l'indigence ou nourrissait la faim;

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC