Est-ce une bonne action de donner de l'argent à un mandiant si c'est pour qu'il aille s'acheter à boire avec ?

10.5/20
C'est pour ça qu'il faut donner à des associations plutôt.
Je donne pas aux mendiants, parce qu'en France il n'y a aucune raison d'être à la rue. celui qui mendie a assurément une bonne raison d'en être là, alors laissons-l'y
10/20
Sous peine d'amande il faudra désormais amander les mandats d'amener des sous aux mandiants sous mandat de dépôt liquide mais pas séminal.
11/20
@tnemelclement.l'alcool est le seul chauffage qu'ils ont.ça leur permet de tenir le coup.je voudrais t'y voir.tu crois que les sdf ont choisi leur sort?ta réponse sonne facho.ça fait peur.
12/20
Quelle réponse pleine de réflexion basée sur une profonde étude de la situation.
Voyons voir, analysons la phrase. En France il n'y aucune raison d'être à la rue, celui qui est a une bonne raison d'y être. Mince alors ça ressemble fort à une anerie non ?
Alors bon c'est vrai déjà on peut distinguer les sans abris des mendiants mais je ne m'étends pas sur ce point.
Alors pourquoi il y a des sans abris en France. Parce que bon dormir par terre et faire la mendicité ça paraît quand même pas un choix de vie idéal.
Alors il y a pleins de profils différents de personne à la rue, prenons quelques cas non exhaustifs :
- On trouve le type qui avait une vie construite et à la suite d'un ou plusieurs évènements (morts de proches, faillite, prisons...) n'a plus envie de vivre ou de motivation.
- Le jeune qui a mal commencé dans la vie, qui a souvent quitté le domicile de ses parents avant d'être majeur et qui traine depuis.
Dans ces deux cas on retrouve le fait qu'une fois que l'on est à la rue il est très difficile d'en sortir. Pas juste à cause de moyen financier mais aussi à cause de l'image que l'on a de soi. Tout le monde nous considère comme un raté qui ne fera rien de ça vie, on finit par s'en convaincre.
Souvent ils ne font même pas les démarches pour faire valoir leur droits.
Ils pourraient faire les démarches pour trouver une place dans un hébergement social mais pour cela il faudrait qu'il se sépare de leur chien ou de leur copine et ça n'est pas concevable pour car c'est tout ce qu'ils ont.
Après il y a les réfugiés. Certains d'entre eux avaient un métier, une belle maison. Mais suite à des conflits leur vie était menacée et ils ont du fuire tout cela. D'autres avaient des conditions de vies tellement misérables chez eux qu'ils se disent que cela sera toujours mieux ailleur.
On retrouve parfois des familles ainsi. Des parents avec plusieurs enfants, parfois des bébés. Ils passent la journée sur un banc, dorment dans un recoin ou sous une tente. Ils reverraient de pouvoir travailler, simplement pour que leurs enfants puissent manger autre chose qu'une soupe et dormir dans le froid, mais n'ont souvent pas de papiers, sont sur des listes d'attentes ou autres.
On peut trouver pleins de bonnes raisons pour ne rien faire pour eux, mais penser que s'ils sont là c'est qu'ils l'ont mérités ou qu'ils sont heureux de ce choix de vie, je crois sincèrement que c'est ce raconter des histoires pour mieux dormir.
Est-ce que leur donner de l'argent est la meilleure manière de les aider ? Rarement, mais c'est beaucoup plus facile que de leur proposer de partager un repas chez vous, de leur proposer de profiter de votre douche ou simplement de parler un peu avec eux pendant un moment.
10/20
@macaque enfin un mec bien sur ce site.je suis pas sur que Tnemélclément soit apte a comprendre ce que tu écris mais si ça peut faire réfléchir d'autres dans son genre,tant mieux.encore merci a toi macaque
10/20
Faut les forcer à boire 1 litre d 'eau et ensuite donner 1 euro . C 'est simple .
@macaque : c'est dingue, t'arrive à dire que ce n'est pas un choix, et dans le même temps donner des exemples gens qui en ont fait le choix
10/20
@Tnemélclément c'est bien ce que je pensais,t'es vraiment trop con.
10/20
OK les gars, on va se calmer et on va se calmer tout de suite. Sinon je vous ban et je ferme le topic.
Serrez-vous la main.
9/20
@Goliath désolé,mais avec ce genre de pensée des années 40,Tnemélclément fait plus de mal a ce site que de bien.
10.5/20
C 'est bizarre je veux rétablir le supplice moyenâgeux de la " cure par l 'eau " et on me dit rien ?
10.5/20
On doute qu'il y avait des euros au Moyen-Âge. On se méfie de toi.
10.5/20
Non c'est pas une bonne action. C'est à moi qu'il faut donner.
S'il vous plaît allez là :

http://www.pleasedonate.biz/
11/20
Non. Il vaut mieux lui apprendre à pêcher.
9.5/20
Tnemélclément, Macaque, vous détenez tous deux une part de vérité.
Je suis parisien depuis peu (heureusement, pas pour longtemps), j'ai donc vu pas mal de mendiants différents. Je peux vous dire que la plupart des mendiants parisiens utilisent l'argent qu'on leur donne pour s'acheter des cigarettes ou de l'alcool. Ce qui rejoins la théorie "ceux qui n'ont pas d'argent trouvent toujours le moyen d'en dépenser pour des conneries". En plus, ils boivent leur alcool même en été, il n'ont donc pas l'excuse "c'est pour me réchauffer".
Évidemment, cela n'est pas systématique. Mais c'est quand même beaucoup trop courant pour me dégoûter de les aider.
C'est pour ça que je préfère donner à Médecins sans Frontières ou d'autres associations du genre, comme ça j'aide des gens qui sont 100% non-responsables de leur sort.

@modo
Sortir des insultes non argumentées, et adopter un jugement qui ne comporte aucune nuance, c'est dangereux aussi.
10.5/20
Moi je donne aux vieux, ceux qui ont aucune chance de trouver un boulot, par contre les mecs de 20 ans, je pense qu'ils peuvent encore s'en sortir et que c'est pas en leur montrant que mendier ça peut rapporter assez pour bouffer que je vais les aider.
10/20
@Tnemélclément : tu peux me citer la phrase où j'ai dit que ce n'était pas un choix ? Oui pour certains vivre dans la rue est ce qu'il leur a semblé le meilleur choix, entre la peste et le cholera ils ont fait un choix.

@Corent2, je crois qu'on se rejoint bien, c'est ce que j'ai commencé par dire qu'il fallait mieux donner à des associations et oui je pense qu'il faut mieux donner pour aider les pays étranger à se développer. Pour la france il y a d'autre moyen d'action, comme s'inscrire pour faire du bénévolat dans une association à but sociale. Et ça fait pas de mal de s'ouvrir un peu l'esprit en rencontrant des gens différents.
Il est très difficile de sortir quelqu'un de la rue quand il y est depuis longtemps. Pour lui c'est ça sa vie, il ne la voit pas autrement, il a peur du changement. C'est généralement au moment où les gens arrive juste à la rue qu'il y a le plus de chance de pouvoir la réinsérer dans "la société".
Oui beaucoup de personnes finissent par boire. Passer la journée à ne rien faire en se considérant souvent comme un déchet ça n'aide pas. Et ceux qui boivent et foutent le bordel sont souvents les plus visibles et salissent encore plus l'image que les gens ont d'eux.
Oui ceux qui sont dans la rue depuis plusieurs année n'ont plus de projet à long terme. Oui, faire les poubelles pour trouver un Mac Do à bouffer, un coin pour dormir où ils auront moins de chance de se faire voler leurs affaires ou simplement agresser, et trouver un truc à boire pour oublier ça peut résumer les journées d'une petite partie d'entre eux. Est-ce que ça veut dire que ces gens là n'ont pas besoin d'aide ou bien le contraire ? Oui la rue ça ne détruit pas que physiquement.
Moi j'ai du mal à croire qu'un mec bien dans sa peau avec une vie réussie et de la reconnaissance sociale va un jour se dire, tiens si j'allais vivre dans la rue, au moins j'aurais plus rien à faire et j'aurais une vie pépère. Je pense que l'immense grande majorité des personnes à la rue sont des personnes que l'ont auraient pu aider à un moment donné pour éviter qu'ils y restent. Certains commencent en se disant qu'ils vont parcourir le monde, profiter de la vie. Même ceux là fuient généralement un mal être.

On a le droit de penser autrement. On a le droit de penser qu'à leur place nous on s'en serait sortie et on n'aurait jamais baissé les bras. On a le droit de ne se dire que ce sont des gens différents qui ne fonctionnent pas comme nous. On a le droit de se dire que rien nous peut amener à être comme eux, qu'aucun de nos proches ne pourrait finir comme cela. On a même le droit d'être convaincu que ça fait une sélection naturelle et que c'est bon pour l'espèce.
Moi je n'y arrive pas, donc ça me touche d'entendre "celui qui mendie a assurément une bonne raison d'en être là, alors laissons-l'y".
9.5/20
Moi je donne une baguette chacun fait comme il veut... je donnerai jamais à une asso ils n'en verront jamais la couleur... la banque alimentaire : ok ; le don en argent quand tu vois des célébrités rouler avec des voitures au nom de l'asso : beurk
10.5/20
Http://www.polemde.org/ pour une fois ce site peut être utile , je donne ici .Vous pouvez diffusez aussi , c est sérieux pas de problème .
10/20
Pour le réagir sur le "de toute façon on ne sait pas ce qu'ils font de notre argent alors je donne pas".
Bien sûr il y a déjà eu quelques abus et détournement de fonds mais c'est très loin d'être une généralité. Les associations sont quand même assez bien surveillée (surtout les grosses) et les abus sanctionnés.
Je trouve que c'est un argument usé parfois un peu facilement. Quand une marque fait travailler des enfants ou nuit à l'écologie, rare sont ceux à arrêter d'acheter les produits de cette marque, et personne n'arrête d'acheter des produits équivalents d'autres marques. Mais quand un abus lié à une personne dans une association est découvert, ça sert de prétexte pour ne plus donné à aucune association.
Après sans parler d'abus il y a la question du budget des associations. La part du budget réellement consacré aux oeuvres peut varier disons entre 60% et 90%, à cause des frais de fonctionnement de l'association et au budget nécessaire pour collecter les fonds (faire de la pub). On trouve facilement des comparatifs sur Internet pour se faire une idée.
Cependant ça ne veut pas dire qu'une association qui a de gros frais de fonctionnement fait du vol. Tout dépend de son activité, de son mode de fonctionnement, de sa taille, de la façon dont elle récolte les fonds.
Perso ça me saoule quand je vois une association dépenser "mon" argent pour faire de la pub. Mais je comprends bien que (malheureusement) plus ils font de pub, plus ils attirent de donateurs de fond et donc en même temps plus ils peuvent faire d'économie d'échelle.
Quand une marque dont j'achète des produits fait de la pub, c'est aussi avec l'argent que je leur donne en achetant leur produit donc ça devrait m'énerver tout autant.
Après il y a aussi la question de a quoi sert l'argent exactement au final, et c'est vrai qu'on peut comprendre que ça pose problème. Comment juger de l'efficacité d'une association et de l'impact qu'elle a pour améliorer les choses.
Donc oui il faut une part de confiance. Mais on le choix entre la petite association dont on connaît très bien le responsable ou dont on fait soi même partie, et les très grosses associations qui même s'il peut y avoir quelques gaspillages, la grande majorité du budget aura une vraie utilité.
Quand on joue au jeux d'argent type loto ou ticket à gratter, 50% de ce qu'on donne va à la société responsable du jeux ou à l'état. Quand on donne à une association, jusqu'à 75% est déductible des impots et disons qu'en moyenne 80% sera bien utilisé.
Pourtant les Français ont dépensés 31.7 milliards d'euros aux jeux d'argent et de hasard. Ca ferait dans les 450€ de dons par personne (enfants compris).
Même si je compare des choses assez différente (et que le budget de l'état prendrait un sacré coup s'il devait ne plus recevoir l'argent des taxes sur les jeux d'argent et au contraire rembourser les dons), ça fait quand même réfléchir sur ce que l'on appelle une dépense utile.
Bon voilà un gros pavé, j'aurais enchaîné sur ce post, dsl.
9.5/20
Http://www.polemde.org/pdf/faire_un_don.pdf
10/20
Je tiens à signaler quand même que l'alcool ne réchauffe pas, c'est une illusion. Il vaut mieux s'acheter un bon chocolat chaud ou un thé ou un café. Ceux qui mendient pour s'acheter de l'alcool sont tout simplement... alcooliques.

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC