Pourquoi appel t'on "Abris de FORTUNE" un endroit où logent les malheureux?

13/20
C'est la grande série : "je découvre les expressions françaises".

N'y a-t-il que les cons comme un balai pour péter plus haut que leur cul en enculant les mouches histoire de se dorer la pilule en creusant comme des autruches le moulinet à déboires qui leur sert de vase à tartes ?
12.5/20
Dame Fortune apporte, au hasard, bonheur ou malheur.
Mais en ce qui concerne les abris, il faut croire que la mauvaise fortune est plus courante que la bonne...

@ philoskat, les expressions Françaises (et étrangères) sont une source inépuisable de questions faussement naïves, et la fausse naïveté est une des manières, pour ceux qui posent des QÀLC, de susciter des réponses variées (marrantes, sérieuses ou loufoques)
Mais bien sûr, tu le savais déjà, et ton post est à prendre au Nième degré, n'est-ce pas?
9.5/20
Chocapic c'est fort en chocolat, abri c'est fort en tune.
11/20
C'est fortune au sens de la chance, du hasard. Donc un abri de fortune signifie un abri trouvé par hasard. Et pas nécessairement pour se loger. Si tu te mets sous un abri-bus lors d'une averse, c'est un abri de fortune. Ça concerne plus les malchanceux que les malheureux.

Et dans notre série "Décortiquons les expressions pour dormir moins con", j'emboîte le pas de philoskat avec celle-ci très répandue mais mal comprise : "se mettre sur son 31". Mais pourquoi 31 ? La Saint-Sylvestre ? La fin du mois ? Rien de tout ça.
En fait, l'évolution de notre langue a faussé cette expression qui à l'origine était "mettre son trentin" et le trentin était un habit de luxe porté pour les grandes occasions. Merci qui ? Merci mon prof de finances :)

Et bon courage aux lycéens qui passeront bientôt le bac. Laissez tomber vos fiches, venez réviser sur QALC. Pour peu qu'en philo vous ayez un sujet sur le décaféiné ou les bras de Playmobil, ce site est votre meilleur ami.
10.5/20
On ferait mieux d'appeler cela un abri de misère !
Je suppose que "malheureux" est pris dans le sens de "sdf", parce qu'il y a aussi des malheureux dans des palaces.
... 43, pour changer.
11/20
@Ben : fortune de Fortuna,ae :le sort, le hasard. Comme quoi avoir fait latin m'aura servi à quelque chose...
13.5/20
Heu s'il vous plaît mon nom de famille c'est Fortune --'
Parce que la fortune n'est pas le fait d'être riche, en fait FORTUNE = CHANCE, gros bêta =)
10.5/20
En fait, les abris de fortune appartenaient à M. Fortune (la majuscule a disparu avec le temps). Il a fondé une société qui fabrique des abris en tout genre. M. Fortune, devenu très riche, a décidé de réaliser son rêve d'enfance : voir tous les endroits du monde. Partout où il allait, il fait installer un de ses abris pour se reposer en admirant le paysage (M. Fortune n'aimait pas les hôtels, il dort dans son abri à l'extérieur) qu'il laisse une fois parti pour faire de la publicité. Ces abris furent, on se sait comment, considérés comme des monuments sacrés après le passage de M. Fortune et personne n'y touchait même pour les entretenir si bien que seuls les malheureux s'y abritaient en dernier recours.

C'était il y a bien longtemps et il ne reste plus aucun abri de M. Fortune (lui même n'existant plus) et M. Bus, grand artiste, a réalisé des sculptures (les « abris Bus ») en l'honneur de M. Fortune partout où le fabuleux personnage s'était installé. Une tradition est apparue en même temps : on désigne par « abri de Fortune » tout abri réalisé à un endroit quelconque en l'honneur, toujours, de M. Fortune. Le temps a effacé, ô blasphème ! la majuscule.
10.5/20
@TD
Sans oublier M. Cot.
10/20
Mort de LoL, les amis, hein ?
10/20
Hein ?
10.5/20
@Ben : M. Cot. Parlons en, de M. Cot ! Voilà ce qui se passe quand on est pris de jalousie envers son voisin qui réussît. Car M. Cot était bien le voisin de M. Fortune au moment de son ascension. M. Cot, radin notoire, voulût imiter M. Fortune et conçût un dispositif (M. Cot sait beaucoup de choses) qui permet à un arbre se son cru de produire des abris — les « abris Cot » — qu'il voulait tous oranges. Malheureusement (M. Cot est très maladroit) il fit une mauvaise manipulation et il n'obtint que des fruits. M. Cot est alors hors de lui. Il cueille ses fruits et, de rage, les lance sur M. Fortune qui est alors gravement blessé (M. Cot est très fort). M. Fortune porte plainte et M. Cot doit aller en prison. Une fois rentré chez lui, il voit que son arbre a grandi et que d'autres, semblables, ont poussé autour. Affamé car il n'a presque rien mangé en prison (M. Cot est très difficile), il cueille un de ses fruits et le mange. Ambroisie ! M. Cot décida de vendre ses fruits (M. Cot a dépensé un peu d'argent pour ses abris) qu'il appelle alors « abricot ».

Mais M. Cot n'oublie pas et veut se venger ! Il devient chef d'une nouvelle religion mondiale (M. Cot est très persuasif) et décide de sacraliser M. Fortune (qu'il a fait martyr — M. Cot connait bien les poisons, et M. Fortune aime les abricots), ce qui induit que les abris de M. Fortune devienne, sinon des reliques, au moins des temples que personne ne peut approcher et encore moins toucher. Ce fut seulement quand la religion de M. Cot tomba dans l'oubli que les abris de M. Fortune purent être touchés.
11.5/20
Un peu dans le style de celle-là...
http://www.qalc.fr/question/Pourquoi-tant-misere-dans-fortune-16656
10.5/20
Inépuisable j'acquiesce, chère ç, d'autant plus que les 3 dernières de ma réponse sont de mon cuit. Ça t'en bouche un centre hein !
10/20
Car c'est l'endroit où ils peuvent compter la fortune d'une rude journée de mendicité!

Proposer une réponse

Poser une question Valider des questions
les tshirts QALC